LANCEMENT Nouveau livre de  MONA LALBAT

« Tout savoir sur les femmes et le vin # » – Editions Kawa, préface Anne-Sophie Pic

Contribution de Galatée Faivre  www.IDVIN.com

LA FEMME DU 21ème SIECLE & LE VIN
Prospective « Mincir en dégustant, bien vivre en buvant bien »

La femme du 21ème Siècle, un peu plus que l’homme (en pleine mutation dans ce siècle) incarne aujourd’hui : une adulte, libre,  consciente de la valeur de la vie en toute chose, prête à apprendre à tout âge, toujours en quête d’améliorer son cadre de vie, dans l’amour de soi, et des siens.

Après des décennies de  règne du masculin hygiéniste :  « à consommer avec modération » et du « consommer sans conscience », nous sommes tous aujourd’hui confrontés à l’idée féminine, à la nécessité de consommer différemment, mieux, en tout cas en faisant des choix plus conscient. L’achat vin, tout en se féminisant incarne cette consommation en conscience. L’achat de vin est passé d’un achat automatique, régulier, fidèle, nécessaire et masculin (selon le °d’alcool), à un achat hédoniste, curieux, luxueux et écologique, plus féminin et qui participe à un art de vivre modernisé qui se souhaite fréquent et vivant.

Le monde entier perçoit que la femme française incarne plus fortement que d’autres ce nouvel art de vivre. Derrière le succès de Paris, de la nouvelle gastronomie française, des grand vins et grand couturiers français se cache le fantasme de cette femme française du 21ème siècle : ces succès sont ses accessoires et présentent les contours de son identité (voir analyse des identités des marques sur www.IDVIN.com).

Cette femme française, incarne elle-même LA FRANCE éternelle, tout autant Marianne que Marie Antoinette, Jeanne d’Arc et Marie Madeleine. Cette femme française du 21ème siècle et son ADN ouvre la voix et montre au monde, au travers du vin, comment « déguster naturellement la vie avec intelligence,  simplicité et élégance », bref un véritable luxe moderne !

 

Bien évidement au travers du bon vin (de vignerons, d’un Cru, Naturel ou Bio) cette femme française du 21ème siècle montre de façon pure, la force de vie, d’un paysage, d’un ouvrage vigneron, du mariage de l’homme et de la nature pour leur meilleur enfantement. Le féminin sacré se reconnait ici en son reflet.

 

Comme vous le savez déjà les révolutions VERTES et ETHIQUES en cours nous exhortent à « consommer moins, mais mieux », c’est ce que met en pratique cette femme du 21ème siècle.

Avec une curiosité renouvelée pour le vin, elle a réappris à déguster, à déguster un bon vin pour le plaisir, à déguster les mets qui se marient le mieux avec chaque style de vin qu’elle aime. Elle déguste réellement, en prenant conscience de ce qu’elle a en bouche, de ce qui va nourrir son corps et son esprit. Elle fait l’expérience d’une joie et d’une sérénité profonde qui lui offre en récompense un beau corps en forme, durablement. Et là encore l’idée de bien se nourrir, dans le plaisir, pour sa beauté est féminine, et  française : c’est un élégant art de vivre qui équilibre  des forces contraires et pourtant complémentaires (plaisir et frugalité, arômes et alcool, lâcher prise et conscience, ivresse et contrôle).

Le bien nourrir, bien se nourrir  est en ce qui concerne la femme française la gratifie aussi par un corps MINCE !

Ref. Livre de Mireille Guiliano  « Ces françaises qui ne grossissent pas », vendu à 2 millions d’exemplaires.

« Quel scandale aux Etats Unis, on nous avait menti, on peut mincir sans se punir ou se faire souffrir !!! » pourrait twitter une lectrice… Et la femme française sert d’exemple à la femme du 21eme siècle qui en reprend les codes de New York à Shanghaï.

 

La place bénéfique du vin dans la vie d’une femme du 21ème siècle, est bien plus importante que les seuls arguments habituellement retenus des bénéfices pour la santé (anti-oxydant, réservatols… etc). La place du vin est centrale pour l’épanouissement de cette femme du 21ème siècle en tant qu’adulte LIBRE et DIVIN ! La place du vin dans sa vie est celle de l’équilibre constant qu’elle maintient par l’amour entre les forces contraires et complémentaires (vie familiale -vie personnelle- vie amoureuse-vie professionnelle). Le challenge est quotidien pour cette femme du 21ème siècle, le vin lui offre un nécessaire lâcher prise pour que cet équilibre de vie se maintienne et évolue au fils de sa vie…

 

1. La fin du régime

Aujourd’hui la femme du 21ème Siècle sait que les régimes sont contre productifs, ils privent, font maigrir puis regrossir et désorientent le corps et l’esprit. Se priver ne sert à rien, la bonne pratique est de développer de bons réflexes et de s’y tenir sans efforts, naturellement avec plaisir, en rétablissant l’équilibre chaque fois que c’est nécessaire. Chacune adapte avec intelligence et créativité sa consommation de vin à ses habitudes alimentaires et ses objectifs saisonniers, ses contraintes d’une vie moderne et son budget. LE VIN EST HISTORIQUEMENT, CULTURELLEMENT LE MEILLEUR REMPART FACE AUX REGIMES = EN L’INTEGRANT DANS UNE DEMARCHE GLOBALE ET QUOTIDIENNE DE VIE = LE VIN OFFRE LE PLAISIR ET L’EQUILIBRE DE BIEN SE NOURRIR AVEC LE BENEFICE DE MINCIR ET D’ETRE MINCE DURABLEMENT. La française du 21ème siècle donne l’exemple, influence toutes les femmes et révolutionne l’époque, (c’est dans son ADN).

Naturellement la femme du 21eme siècle sait équilibrer, réguler ses actes d’adultes ; elle a souvent charge d’enfant et sait gérer, limiter le nombre de verres de vins consommés, pour en garder que le plaisir. Elle est bien consciente que l’alcoolisme est le symptôme d’un déséquilibre majeur dont elle sait se protéger. En cas de problème majeur elle sait consulter le bon spécialiste comme pour les dents de ses enfants. En ce sens la dégustation féminine de vin au 21ème siècle a des limites plus fermes et acceptées : nous sommes ici dans un hédonisme et un luxe PUR,  vivants par la limitation de la quantité disponible. Qui voudrait au quotidien de caviar à la louche ?

 

NB : Ces propos s’appuient aussi sur l’étude NANCY qui assure qu’une femme, comme un homme est en meilleure santé en consommant jusqu’à 4 verres de vins par jour, soit maximum 2 à midi et 2 le soir. Selon nos études la quantité moyenne de la française du 21ème siècle est de 1 à 2 verres le soir.

REF.  Etude NANCY, étude réalisée sur 35 000 personnes pendant 15 ans = jusqu’à 4 verres de vins par jour il y a moins de risque de cancers et de mortalité. Résultats confirmés depuis par l’étude COMPENHAGUE. Ces études étant à la base du FRENCH PARADOX

2. Le bon goût

La femme du 21ème siècle sait qu’une pratique ne doit JAMAIS être fade, sans goût. Le vin est sa CLEF de voûte pour un BON repas, hédoniste, luxueux même dans sa frugalité. L’alimentation de cette nouvelle femme (intégrant le vin même à minima) est une CULTURE, un PATRIMOINE, un ART de vivre à transmettre aux générations futures, au-delà de la vieille Europe. Cette nouvelle femme sait aujourd’hui que compter les calories, manger des choses que l’on déteste est inefficace. Mais au fait qu’est-ce qu’elle aime ? Quels sont vraiment ses goûts en matière de nourriture, de présentation ? Qu’est qui lui fait VRAIMENT plaisir, qui la nourrit en PROFONDEUR, lui apporte la satisfaction d’un BEAU corps en bonne santé ? Cette quête de la connaissance de soi, de l’amour de soi est particulièrement moderne et féminin au 21ème siècle ; cette nouvelle femme a compris que le vin est son meilleur ami.

Le goût aujourd’hui est interculturel, les cuisines s’influencent, les cépages, les vins sont présents dans le monde entier…C’est une palette de COULEURS, l’artiste c’est ELLE et la toile son CORPS !

Les préoccupations féminines influencent nos sociétés mondialisées depuis 30 ans, et influencent les comportements masculins qui intègrent, acceptent leur part de féminin. Et c’est ainsi que la femme du 21ème siècle est en train de changer le monde aussi avec bon goût !

3. Comprendre

La femme du 21ème siècle est réconciliée avec son corps, l’AIME. Elle est douce et adulte avec elle-même, comme le vigneron doit être doux avec sa vigne, tout en sachant la contrainte intelligemment quand c’est nécessaire. Cette nouvelle femme comprend l’inutilité de la FRUSTRATION et de la CULPABILITE : les reconnait, apprivoise ses émotions toxiques et s’en débarrasse. Elle est RECONCILIEE avec son corps, sa nourriture qui intègre naturellement du bon vin.  Elle sait comment cette relation du plaisir, du corps et de la beauté fonctionne ; tout comme un bon vigneron est l’ami de son terroir pour faire naitre un grand vin. La femme du 21ème siècle comprend ses propres GOUTS, les identifient, les développent toujours plus…Elle est la créatrice de son corps, comme un vigneron est le créateur de son vin !

4. Eliminer

La femme du 21ème siècle a su se débarrasser d’abord des pensées toxiques « je n’y arriverais jamais », «  je suis grosse », « le vin rend alcoolique » , «  je n’y connais rien ». Elle a découvert la vérité par l’expérience. Elle sait éliminer physiquement les toxines stockées dans son organisme, liées aux défauts d’une alimentation agro-industrielles, à de petits excès, elle fait régulièrement des semaines de « détox » (sans vin). La femme du 21ème siècle sait aussi éliminer les vins inadaptés à sa démarche, trop « industriels » « mort-nés », et choisir ses vins selon SON GOÛT pour la force de leur message, leurs qualités naturelles intrinsèques.

Le vin offre à la femme du 21eme siècle une communion avec le terroir, ce contact pur avec la terre mère régénère son énergie féminine sacrée. Comme dans un parfum l’alcool véhicule l’esprit d’un arôme, de la vie, de la terre.

La femme du 21ème siècle sait comment le vin GUIDE le bon choix d’un aliment, encourage la consommation de légumes bien assaisonnées et ELIMINE naturellement les aliments toxiques, industriels (quel vin avec du Nutella ? AUCUN !) ; ET ENFIN REGENERE LA CONVIVIALITE ET LE PARTAGE FAMILIAL A TABLE

5. Agir

Enfin, la femme du 21ème siècle sait que transmettre cet EQUILIBRE aux générations futures, les protègent d’une perte de repères où tout serait dangereux. Un monde hygiéniste, d’adultes esclaves ou tout serait interdit et ou en réalité l’excès et l’abus serait permanents par l’absence d’équilibre.

Ces nouvelles femmes permettent à leurs adolescents de s’éduquer à la culture du vin, dans un cadre familial protégé et ainsi d’apprivoiser l’alcool, le messager, de le différencier du message, la force de vie d’un terroir pur.

La femme du 21eme siècle protège ses enfants « d’industriels et de politiques hygiénistes » qui les poussent à l’abus, mélange sucre et alcool fort, qui leur font découvrir l’ivresse de façon brutale, diabolise le vin pour créer la confusion. Des hommes du 20ème siècle, encore dans le pouvoir masculin, qui font culpabiliser leurs enfants de leurs échecs et les font se détester pour les éloigner ainsi de la conscience de leur lien sacré au féminin et à la terre mère par le plaisir du vin.

 

 

Le féminin en France en 2014 est bien plus que l’avenir du vin…

Au 21ème siècle le féminin sacré incarne la vérité présente et éternelle du vin, celle de la vie

Le vin et le féminin réconciliés agissent dans toute leur beauté pure et équilibré, dans toute leur force de vie BRUTE et CIVILISEE !

 

Galatée Faivre

www.IDVIN.com