fbpx

Quand la météo devient Dingo, comment faire pour les vendanges ?! Doit-on planter des rizières en Loire ou faire du vin à Bali ?

Nous nous penchons ici sur la météo des prochaines semaines et notamment celle qui va précéder les vendanges. Cette période nous préoccupe tous, puisqu’elle est décisive pour le millésime. Vous avez probablement remarqué qu’on parlait encore, il y a peu, du réchauffement. Avant les fortes pluies de début août et la neige en Allemagne !

Le « réchauffement » laisse désormais place à d’autres mots : le changement. Pourquoi ? Tout simplement parce que la plupart des pronostics développés il y a dix ans se sont révélés faux. Ces changements sont réels, bien sûr, mais nous devons nous poser une question importante : comment sont-ils induits et donc, comment lutter contre ce phénomène pour sauver le millésime 2023 malgré les orages et les phénomènes météorologiques violents qui s’annoncent encore en août ou début septembre ?

Quelles sont les causes réelles du changement de météo traditionnelle ?

Les épandages dans le ciel, réalisés en masse aux États-Unis depuis longtemps, mais également en région parisienne ces dernières années et dans le nord de l’Hexagone, ont provoqué un décalage des pluies vers le sud de l’Espagne, à Milan, en Slovénie, en Turquie, en Arabie Saoudite…

J’ai moi-même longtemps vécu dans le Midi de la France, et j’ai eu l’occasion d’observer cette manifestation du dérèglement des pluies qui sont de plus en plus bloquées : on ressent qu’il va pleuvoir… il doit pleuvoir et puis OUPS plus rien… Ou si peu de gouttes !

Pendant ce temps, des pluies, de la grêle, des tornades (comme aux USA) sévissent de façons violentes et inattendues à de nouveaux endroits.

Des inondations destructrices ont frappé récemment la Slovénie et la Chine. On constate même des épisodes de grêle et neige en août en Allemagne. C’est bien entendu un phénomène anormal… mais certainement NON naturel dont la population a ZÉRO culpabilité à avoir si ce n’est celle d’être manipulée par une information météo mensongère.

À force de voir certains jouer les apprentis sorciers avec le climat, voici donc le résultat : nous sommes tous impactés par une météo dingo, que ceux qui payent des pilotes privés pour vaporiser certaines choses sur certaines zones à chaque vol.

Bien sûr, dans le monde du vin, nous sommes fortement dépendants du climat et ces changements peuvent entraîner des conséquences désastreuses pour nos vignes, SURTOUT quand le temps devient imprévisible. 

Une solution pour en sortir existe : ce sont des équilibreurs de nuages.

QUÈSACO !?

C’est un outil simple pour créer un MICRO CLIMAT protecteur

Je partage avec vous ce procédé dans le Grand Circuit (lien en dessous) et cet automne dans une Conférence-Atelier.

J’ai moi-même testé deux appareils pendant 6 ans en sud de France avec succès.

C’est un investissement raisonnable qui a des effets à long terme.

Il est par conséquent possible d’agir sur une zone précise, qu’elle fasse quelques dizaines d’hectares ou soit beaucoup plus grande.

J’ai constaté l’effet positif des appareils pour créer un micro-climat avec des pluies de saisons là où je les ai installés ET aussi au-delà de l’endroit où je les avais positionnés !

intemperies-vignes Pronostic Météo pour les Vendanges 2023 : Avertissements et Conseils !

Les millésimes des années en 3 :

ET POUR CE MILLÉSIME 2023 ALORS ?!

Les années en « 3 », comme 1983, 1993 ou 2013, sont traditionnellement des années pluvieuses, même si elles sont également souvent chaudes. Cela n’a pas été le cas en 2003, pendant laquelle nous avons affronté une canicule anormale.

Tout cela est synonyme de millésimes difficiles pour les vignerons.

Ce que j’anticipe pour cette année, c’est que nous aurons sûrement des épisodes très chauds, mais cela va exploser. Les énergies et le rééquilibrage de la météo naturelle vont provoquer des orages violents, car la pluie a été trop longtemps retenue.

Il faut donc anticiper par rapport à ces orages et ces intempéries.

Pour savoir ce que nous pouvons faire MAINTENANT, rejoins-nous dans notre groupe. Ensemble, nous pourrons préparer ce millésime 2023, qui sera une grande année pour les vignerons et les vigneronnes qui seront conscients et auront agi en conséquence !