Pourquoi remettre aujourd’hui « le vin à l’honneur » après 10 ans de critique injuste et de censure sur l’information positive « vin et santé » ?

Après 10 ans d’un gros travail de « sape » pour critiquer le vin, mentir sur les causes réelles de l’alcoolisme, 10 ans de confusion entre vin et alcools forts

Un livre vient de paraître aux éditions FLAMMARION : « Boire sans grossir, sans excès et sans nuire à sa santé » !

Le journal ELLE en parle sur une page entière, en soulignant bien le mot « modération », et ose même sur la photo d’un grand verre noter « Boire un petit coup, c’est bon ! »

Mais que ce passe-t-il ?

Avec les ponts du mois de mai est-ce que tous les salariés de l’ANPAA sont  hors de leurs bureaux ?

Que font le ministère de la santé et les autres lobbyistes hygiénistes et farouchement anti-alcool, et si puissants depuis 10 ans ?

Vraiment je suis surprise de cette parution et de cet article et je cherche l’intérêt de nos instances dirigeantes à enfin lâcher la bride d’une communication positive sur le vin : serait-ce pour mieux faire passer la pilule d’une prochaine sur-taxe ? Ou bien pour dynamiser les recettes fiscales sur les ventes en France ?

Je vous fais partager ci-dessous quelques extraits « hallucinants » et qui auraient été censurés il y a peu, après tout on va pas se priver d’une bonne séance de rire :

« Le vin serait un cas à part… Les chercheurs et les spécialistes interviewés confirment que boire un peu de vin est bon pour la santé, défend l’auteur Laure Gasparotto »

« Le vin augmente par exemple la digestibilité des graisses et apporte de nombreux oligoéléments »

« En petite quantité, le vin réduit l’agrégation des plaquettes qui bouchent les artères, et favorise le bon cholestérol »

« Le Resvératol favorise une protéine limitant le vieillissement des cellules »

ENCORE PLUS FORT….

« Le vin pourrait être considéré comme de l’ homéopathie : il contient une petite quantité d’éléments actifs, et il faut en boire un peu tous les jours, surtout au cours des repas, car il se crée une alchimie positive avec les aliments »

« Je ne suis pas d’accord avec ceux qui prônent l’abstinence totale. Plusieurs travaux montrent que le vin diminue les risques d’ infractus et d’ AVC

…. Livre en vente sur AMAZON

INCROYABLE ISNT’IT ?

TOUS LES PROFESSIONNELS DU VIN LE SAVENT ET LE CRIENT DEPUIS 10 ANS ET LEUR DISCOURT A ETE CENSURE !

POURQUOI « FLAMMARION » ET « ELLE » REPRENNENT MAINTENANT L’INFO ? QU’EST CE QUI SE PREPARE ?

Ce qui me met la « puce à l’oreille » c’est le titre : « Boire sans grossir, sans excès, sans nuire à sa santé »

Il aurait été si simple de faire un titre positif, fidèle à une intention positive :  « Mincir en dégustant de bons vins et en bonne santé »

Ce titre nous met peut-être sur la piste des commanditaires…

Il semble que les médias « mainstream » soient impliqués dans ce virage à 180°

Il ne nous reste plus qu’à observer la suite des événements, d’autres indices vont certainement nous être servis sur un plateau.

A VOTRE BONNE SANTE !

Galatée Faivre