Comment créer de la VALEUR sur ce millésime 2017, révéler mon talent !

Comment cela se passe pour vous ? Quel est votre bilan de vendanges 2017 ? Vos compétences, votre talent de vigneron, de vigneronne est-il mis à l’ épreuve ? La création de valeur est elle une priorité ?
Ici nous recevons des commentaires de vignerons de talent désespérés comme celui ci :
« Après 2016, la plus grande sécheresse dans le Languedoc depuis 1950, nous avons maintenant 2017 et la plus petite récolte depuis 1945…

D’une année sur l’autre on avait l’habitude de dire « ça ne peut pas être pire »et bien si ça peut toujours être pire, la preuve. « Une année bonne et l’autre non » n’existe plus… Et si on veut que notre viticulture survive et que nos vignerons vivent tout simplement, il va falloir changer beaucoup de choses. Car nos charges fixes, elles ne baissent pas, loin de là. Alors que nos grosses têtes pensantes se penchent sur les réels problèmes des vignerons en France; au lieu de chercher comment nous ponctionner encore plus. Quand nous aurons tous disparus, il n’y aura plus rien à ponctionner, juste de grands déserts ruraux…. »

Effectivement le constat est posé, et oui quelquefois les difficultés se suivent les unes après les autres sans que l’on puisse appuyer sur pause…Cette loi des séries, de gel, de grêle, de tempêtes est très éprouvante pour le moral et les finances. Oui on fini par désespérer et c’est normal !

Cela annonce la fin d’un cycle, la nécessiter de BOUGER de changer quelque chose en profondeur.

Est-ce la faute au réchauffement climatique, l’état, les régions, les syndicats doivent-ils intervenir ? Ils sont rarement pro-actifs et leur attention risque d’arriver trop tard.

Que pouvez vous faire, vous ?
LA BONNE IDÉE -déjà- EST DE NE RIEN ATTENDRE DE L’ÉTAT= Comme souvent, il est nécessaire de sortir de sa zone de confort et reprendre confiance en son potentiel, en ses acquis, ce que l’on a de bien.

Pourquoi pas INTERNET aussi pour vous aider à trouver les solutions adaptées ?

Qu’est ce qui changerait si vous pouviez créer de la VALEUR vite, augmenter la VALEUR DE VOS VINS, révéler votre talent dès début 2018 ?

Votre vin, celui d’un vigneron français est aujourd’hui considéré dans le monde comme un produit de luxe, les seuls qui l’ignorent encore ce sont souvent vous,  les producteurs…
LES CHARGES SONT IMPOSSIBLES A BAISSER, COMMENT AUGMENTER LES RECETTES ? « That is the question »…Voulez vous apprendre comment?
Vous aimez votre métier de VIGNERON(NE) ? C’est en 2017 ou jamais qu’il est URGENT de Révéler TOUT votre potentiel, TOUT votre Talent !!!

Visionnez GRATUITEMENT  cette vidéo pour comprendre le 3 ERREURS qui vous « bouffent » littéralement 30% de votre chiffre d’affaire :

Je sais que vous êtes occupé(e)… Le temps est si précieux…
Je peux vous garantir une chose : l’investissement en temps dans cette vidéo vaut VRAIMENT le coup. Vous êtes sûrement d’accord avec moi, actuellement dans notre société, il y a une surabondance d’informations, mais peu de sagesse.
J’ai passé plus de 20 ans de ma vie à découvrir ce qui fait la différence entre le succès et l’échec dans le Domaine du Vin, entre le bonheur et le malheur professionnel dans ce milieu. J’ai lutter encore et encore pour façonner et faire émerger mon talent qui est d’aider le monde du vin a créer de la valeur, à révéler le maximum de talent vigneron.
J’ai eu l’honneur d’accompagner plus de 300 entreprises du vin en 15 ans, j’ai exporté dans plus de 20 pays, innové, crée de nouveaux marchés vin, je continue dans ce sens et mes clients font en moyenne plus 30% de chiffre d’affaire à N+3. 
 
révéler mon talent de vigneron
« Il eut soudain le sentiment qu’il pouvait regarder le monde soit comme la malheureuse victime d’un voleur, soit comme un aventurier en quête d’un trésor et révéler son talent. »
– Paulo Coelho L’ALCHIMISTE
Parfois, il faut faire une pause et investir en vous-même, chercher le trésor en vous, cela vous donnera toujours le meilleur retour sur investissement.
RÉVÉLER MON TALENT est fait pour vous aider à monter d’un cran pour augmenter la rentabilité de votre activité dans le monde du vin (en 2018!), pour libérer du temps et vous simplifier la vie grâce au trésor d’identité qui est en vous.
Je vous invite à prendre le temps de regarder la première vidéo, quand ? Maintenant !
On se voit dans le programme RÉVÉLER MON TALENT pour une aventure extraordinaire pour évoluer positivement ensemble.
Créons ensemble la communauté des artisans du luxe des grands vins français !
Bien à vous,
Galatée Faivre
Entrepreneuse, acheteuse, exportatrice de vins premium, Auteur, Experte en identité du vin et fondatrice du Programme Révélermontalent™ – ID Vin School
P.S. Et entre temps, avec toute mon empathie si votre vignoble a souffert cette année 2017 et déjà avant nous vous offrons un petit conte de VENDANGES à partager :En ce temps-là, Dieu habitait sur terre.
Un drôle de bonhomme,
un vigneron, arriva et dit à Dieu:

«Écoute, mon vieux,
tu as peut-être créé l’univers,
mais tu n’es pas vigneron.
Je vais t’apprendre un peu. »
– « Dis-moi! », fit Dieu, (tout en souriant discrètement).
– « Donne-moi un an, un millésime, dit le vigneron, et fais comme je te dis.
Tu vas voir: finie les problèmes ! »
Pendant un an, Dieu accorda au vigneron tout ce qu’il voulait.
Plus de gel, plus de grêle, plus de tempête, plus aucun danger pour le beau vignoble.
C’était le grand confort.
La vigne s’épanouissait.
Si le vigneron voulait du soleil, il faisait soleil;
s’il voulait de la pluie, il pleuvait autant qu’il voulait.
Cette année-là, tout arriva à point.
La vigne était si belle que le vigneron alla trouver Dieu et lui dit:
– « Regarde mon vieux. Encore dix ans comme ça
et il y en aura assez de Grand Crus pour les faire goûter gratuitement au monde entier sans que personne ne travaille trop! »
Mais lorsqu’on fit la vendange,
il n’y avait rien à l’intérieur des grains de raisin.
Les baies étaient vides.
De l’air.
Le raisin, qui était si beau, ne contenait rien.
Surpris, le vigneron demanda à Dieu ce qui s’était passé.
– « Parce qu’il n’y avait ni défi, ni conflit, ni friction,
parce que tu as évité tout ce qui était mauvais,
la vigne n’a pas pris de force.
Il faut toujours se battre un peu.
Il faut la nuit entre les jours.
La tempête,
la foudre,
le tonnerre,
il en faut.
Ils secouent l’âme du vin. »

Auteur inconnu

 

Pour relever ce défi du millésime 2017, et retrouver de l’enthousiasme dans votre métier RENDEZ VOUS sur http://revelermontalent.fr