fbpx

Pas de bon repas sans un bon vin. En tant que vigneron talentueux tu ne me diras pas le contraire, n’est-ce pas ? Associer tes meilleurs crus à la carte des restaurants de la région, voilà une nouvelle occasion de faire connaître ta production. Mais est-ce encore judicieux dans le monde d’après ? Je répète souvent que le futur du métier se trouve sur Internet. Alors pourquoi, et surtout comment vendre son vin à un restaurateur ? Je te dévoile ma stratégie dans cet article…

Choisir LE restaurateur

En réalité, c’est à un mariage que je t’invite ici.

En effet, si tu veux vendre ta production à un restaurateur, il te faut trouver celui dont la cuisine fera couple avec ton vin. Celui qui saura en parler avec passion et animer les dégustations. Tous les deux, vous devrez bien vous connaître et vous être fidèles ! Il s’agit bien d’une union, de la même manière que je parlais du caviste comme d’un membre de ta famille.

Oui, il reste intéressant de travailler avec les restaurateurs, à condition de ne pas les multiplier et les considérer comme un canal de distribution rémunérateur. Tu serais déçu : c’est très chronophage et peu rentable. Et puis, tu t’imagines marié à une centaine de personnes ? Épuisant !

T’allier à un restaurateur peut en revanche développer ta notoriété et t’amener la reconnaissance des consommateurs. Pour y parvenir, il te faut donc choisir une, voire quelques personnes qui te correspondent. En nombre très limité. En premier lieu, demande-toi chez qui tu aurais envie de dîner ou déjeuner tous les jours. Lorsque tu as repéré un restaurateur sympathique, deviens l’un de ses meilleurs clients. Il y a de fortes chances pour qu’à son tour, il commence à acheter quelques-unes de tes bouteilles.

De fil en aiguille, vous deviendrez amis.

L’idée est ensuite d’étudier comment optimiser cet échange, ce mariage en formation.

Vin et restaurant

Comment établir un partenariat enrichissant ?

J’ai déjà évoqué l’avantage des relations win-win. Commence donc par t’intéresser aux difficultés rencontrées par ton restaurateur préféré. Soyez créatifs. Ensemble, envisagez des solutions et des possibilités de développement commun.

Quelques exemples :

  • Chaque mois, organisez une soirée spéciale autour de tes vins, en proposant un menu adapté. Offre de bons prix à ton partenaire, ainsi qu’un relais sur tes réseaux sociaux. Il existe des astuces simples pour attirer facilement 100 personnes à ce genre de soirées, avec, en prime, un système d’inscription ;
  • Créez ensemble une annexe éphémère du restaurant. Vous dresserez les tables dans tes chais ou tout autre bâtiment disponible, comme une salle de réception dont le taux d’occupation ne serait pas optimal. Les clients y seront accueillis sur réservation. Vous pourrez ensuite renouveler l’expérience, un peu à la manière d’un festival du bon goût ;
  • Tu peux également te demander comment investir dans le restaurant. Commence par offrir à ton partenaire quelques bouteilles et de jolis verres gravés de ta signature. S’il y est favorable, tu peux ensuite prendre une participation ou héberger son restaurant dans ton vignoble. Le loyer serait gratuit ; tout le monde y gagnerait ;
  • Si tu as jeté ton dévolu sur une enseigne gastronomique en plein Paris, tu peux enfin proposer d’en créer une annexe plus décontractée, un bistrot ou un bar à vin sur ton vignoble. Une sorte de franchise délocalisée.

Tu vois qu’un tel partenariat peut aller très loin. Comme un mariage, il se change en véritable engagement, structuré sur le long terme. Je le répète, il est donc essentiel de choisir le bon restaurateur puis de le choyer en lui proposant des animations régulières. Lorsqu’il est séduit, il devient le meilleur ambassadeur de ton vin et t’envoie régulièrement de nouveaux clients. Et vice versa. Gagnant-gagnant.

Voudrais-tu marier tes vins Premium à une cuisine d’exception ?

Pour plus d’informations, rejoins-nous dans le club des vignerons talentueux. Nous utilisons la puissance d’Internet et d’autres outils malins pour y parvenir facilement et rapidement. Avec nous, entre de plain-pied dans le futur du vin Premium !

En attendant, reste avec nous sur ce site : je t’expliquerai bientôt comment vendre à un importateur…

Cheers,

Galatée