fbpx

Dans la filière vin, les interprofessions sont nombreuses, bien ancrées dans les territoires viticoles, et comptent parmi les plus anciennes qui soit. J’entends pourtant de nombreux vignerons douter et s’interroger sur leur intérêt réel. Toi qui produis un vin de qualité, peut-être en as-tu également assez de ces réunions que tu juges interminables et stériles ? Alors, ces interprofessions vitivinicoles, sont-elles vraiment utiles ?

Les interprofessions, à quoi ça sert ?

Le principe est de réunir les différents acteurs d’une même filière pour qu’ils s’organisent face aux enjeux majeurs de leur secteur. Dans le domaine du vin, les vignerons peuvent ainsi rencontrer les négociants-éleveurs, les distributeurs et tout autre intervenant de la chaîne de production et de commercialisation.

Des décisions sont prises dans l’intérêt commun de chacun des membres de l’interprofession. Les sujets abordés sont variés : relations avec les pouvoirs publics, standards de qualité propres à la filière, environnement, santé et sécurité, recherche et développement, promotion, commercialisation, connaissance des différents marchés, etc.

Voilà donc un objectif louable et, il faut bien le dire, certaines interprofessions font du bon boulot !

Alors, où est donc le problème ?

Interprofessions viticoles : pourquoi s’interroger ?

Comme dans tous les systèmes, il existe de bien mauvais élèves. Certaines interprofessions ne semblent avoir pour unique but que celui d’occuper le terrain. Et les choses n’avancent pas. Si tu es impliqué dans une telle organisation, alors je comprends que tu sois excédé.

Ce genre d’immobilisme était certes possible et toléré par le passé. Mais qu’en est-il à l’heure où Internet répand sa magie sur la moindre de nos activités ? Crois-moi, un moteur de recherche comme Google peut être bien plus efficace dans le domaine du vin Premium que n’importe quelle interprofession. Que l’on tape « Bourgogne » ou « Clare Valley », toutes les informations nécessaires sont mises à disposition en un temps record.

Ton vin Premium est pour l’instant mal référencé ? Penses-tu que ton interprofession puisse t’aider ?

Ne te laisse pas endormir ! Sers-toi des moyens modernes pour faire connaître ta production à des consommateurs qui n’attendent que toi !

Mais, me diras-tu, Google, YouTube, tout ça, ce n’est pas ton métier. Ta mission se trouve avant tout dans les vignes et dans les chais. Ce que tu aimes, c’est cultiver un beau raisin et offrir au monde un flacon élégant, abritant un prestigieux nectar !

Comme tu as raison !

C’est la raison pour laquelle j’ai créé le Club des Vignerons de Talent : ensemble, libérons l’âme de ton vin et ton succès se propagera sans peine sur Internet. Avec ou sans l’aide de ton interprofession. Alors, quitte donc cette réunion soporifique et prend une décision déterminante pour ton avenir : inscris-toi, je t’attends !

Galatée